• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

ESSAI Nouvelle Seat Arona

 

A la conquête d’un segment en pleine expansion

Incontestablement, le segment des SUV a le vent en poupe au cours de ces dernières années. Les ventes ont tout simplement explosé, elles sont passées de 180 000 unités en 2010 à 1 300 000 en 2016.

Les modèles se suivent et ne se ressemblent pas, ils ne cessent de rivaliser en design, en technologie embarquée et en confort. La plupart des constructeurs se mettent de la partie et tentent de se faire une place sous ce soleil radieux.
Arona, du nom d’un mont du Ténérife, est le nouveau SUV que propose la marque espagnole Seat à une clientèle de plus en plus friande de ce type de véhicules. Et en dépit de la revendication d’autonomie qui souffle sur la région catalane, Seat préfère plutôt jouer la carte communautaire et celle du partage en allant puiser dans le fond commun du groupe Volkswagen et bénéficier ainsi de l’avancée technologique du leader mondial.
C’est en effet la toute nouvelle plate-forme du groupe, la MQB AO et son évolution en SUV qui a déjà bénéficié à l’Audi Q2, mise à profit par Seat pour développer Arona. Un véhicule qui reprend donc les fondamentaux de ce segment en croissance exponentielle, particulièrement une garde au sol substantielle qui offre cette conduite surélevée tant désirée.

Un crossover pour la ville et la campagne
De prime abord, Arona est une déclinaison haut perchée de la nouvelle Ibiza avec, toutefois, une offre de personnalisation qui constitue une plus-value importante pour faire face à de redoutables concurrents, à l’image de Renault Captur, VW T-Cross, Peugeot 2008, Citroën C-Cross. On relève pas moins de 68 combinaisons de couleurs aussi bien pour la carrosserie que pour l’habitacle et qui apportent autant de touches séduisantes.
Il est à signaler que ce SUV fait partie d’une offensive produit de Seat qui a déjà mis sur le marché les nouvelles Ibiza et Leon et qui se poursuit avec une offre encore plus élargie et plus moderne.
La nouvelle Arona, c’est un style distingué qui s’adapte aussi bien aux utilisations urbaines de la semaine qu’aux escapades champêtres du week-end. Des dimensions compactes, un design conforme aux tendances de l’heure, un sentiment de sécurité qui se dégage de la position de conduite surélevée et une pléthore d’équipements de confort, de sécurité et d’aides à la conduite. 
Le design ne dissimule guère une filiation nette et indiscutable avec Ibiza dans sa nouvelle mouture, ce qui permet sans doute aux fans de ce modèle à succès de ne pas être déboussolés. On retrouve néanmoins, sur la partie avant, une découpe qui rappelle aussi la structure de l’Ateca, avec une apparence 3D plus prononcée et des phares triangulaires qui ne manqueront pas de la distinguer du reste de la gamme.

Un caractère différent et imposant
Les concepteurs de Nouvelle Arona insistent sur son aspect de crossover, avec une panoplie d’attributs. «Nous avons voulu donner à la nouvelle Seat Arona un caractère différent, pour la vie de tous les jours et pour la jungle urbaine et c’est pour cela que nous l’avons dotée de pare-chocs, de passages de roue et de caisse gris, mais aussi de rails de toit et d’éléments protecteurs en aluminium», soulignera Alejandro Mesonero Romanos, directeur de design chez Seat.
C’est dire surtout les ambitions de la marque hispano-germanique de fouler le terrain réservé des B-SUV et de s’entourer, autant que faire se peut, d’un maximum de chances de réussite.
Contrairement à l’extérieur, l’habitacle de Arona apporte peu ou prou d’évolutions par rapport à sa matrice, Ibiza. Un habitacle, certes à la finition irréprochable, mais qui aurait gagné à recevoir quelques éléments de décoration en matériaux nobles pour casser avec la dominance de plastiques durs. Une sellerie accueillante et confortable autant pour les passagers avant que pour l’arrière avec un espace aux jambes et une hauteur de toit respectables.
Conformément à ses ambitions de crossover, Arona propose une modularité et une polyvalence permettant d’adapter la configuration intérieure aux besoins des clients grâce, notamment, à une banquette coulissante et rabattable, un volume de chargement parmi les meilleurs de sa catégorie avec son double plancher de coffre qui permet d’avoir une surface plane quand les sièges sont repliés.

Un choix de finitions, de motorisations et de connectivité 
Ne dérogeant pas à la règle, Arona est proposée en plusieurs finitions, Référence, Style, FR et Xcellence avec une palette d’équipements aussi large et riche qu’il serait superflu de nous attarder sur l’ensemble de l’offre. On citera les feux de jour à LED à l’avant et à l’arrière, éclairage intérieur à LED, radar de recul avec une caméra au rendu bien net, sièges sport, le Front assist, le détecteur de fatigue, le capteur de pluie et de luminosité, le système de freinage d’urgence et anti-collision, le détecteur d’angles morts, le Park assist, le régulateur de vitesse avec fonction Stop & Go…
En plus de cette diversité d’équipements, Arona se dote également d’un panel de connectivité, avec un écran tactile 8 pouces, un chargeur sans fil avec amplificateur de signal GSM et les systèmes Apple Car Play, Android Auto, Mirror Link et le Seat DriveApp.
Côté motorisation, ce nouveau SUV urbain de Seat est équipé d’un large choix de moteurs essence de 3 cylindres et diesel à injection directe avec turbocompresseurs déclinant une puissance variant entre 90 et 115 ch. On ajoutera même un bloc TSI de 1.0 L de cylindrée et de 90 ch roulant au gaz naturel (CNG) et assurant de larges performances en termes d’émissions polluantes. Ces moteurs sont associés à deux boîtes de vitesse manuelles, 5 et 6 rapports et automatique DSG 7 rapports.

Sérénité sur le route
Sur les routes escarpées des montagnes environnantes de Barcelone, la version TDI de 95 ch que nous avons essayée sur un long parcours incluant des portions d’autoroutes, de routes et d’un chapelet de virages aussi prononcés les uns que les autres, nous avons particulièrement apprécié son tonus et l’entrain de ce bloc qui permet d’atteindre une optimisation de son couple dès les 1500 tours et nous assurer surtout une évolution sereine des chemins montants, sans avoir à trop rétrograder. Le poids de la voiture ne dépassant pas les 1 100 kg sans chargement y est certainement pour beaucoup. Une conduite agréable et une stabilité tout aussi satisfaisante tant en courbes qu’en autoroutes, rendue possible grâce, entre autres, à une suspension à réglage commandée et adaptée à la configuration du terrain.
Pour lui garantir un lancement réussi à travers les différents marchés, Seat Arona est proposée avec une tarification compétitive et attractive. 
C’est, hélas, loin d’être le cas pour l’Algérie où son arrivée n’est pas du tout inscrite dans le canevas du représentant du groupe Volkswagen, la société Sovac qui s’attèle plutôt à répondre à la forte demande locale avec les 4 modèles assemblés dans son usine de Relizane.
B. Bellil 

Le plus :
- Style et dynamisme
- Combinaisons de personnalisation
- Moteur au gaz naturel (CNG) 

Le moins :

- Dominance de plastiques durs
- Absence de poignée de maintien côté passager
- Bruits aérodynamiques.

FaceBook  Twitter  

Galerie Photo

photo
Image Detail

Conseils

Options

Options

2018-06-29 16:54:30

 Du bon fonctionnement des amortisseurs

Du bon fonctionnement des amortisseurs

2017-08-09 09:29:44

Bon à savoir

Bon à savoir

2016-08-18 18:30:59

Entretien de votre voiture

Entretien de votre voiture

2016-07-28 17:00:39

BON A SAVOIR/ ETE

BON A SAVOIR/ ETE

2015-08-01 17:09:18

L'état des pneus

L'état des pneus

2014-08-06 12:32:42

Les freins

Les freins

2014-08-04 17:33:09

Régulateur ou limiteur de vitesse ?

Régulateur ou limiteur de vitesse ?

2013-02-06 09:03:48

Les ennemis du pneu

Les ennemis du pneu

2013-01-30 18:13:12

Les airbags sont-il dangereux ?

Les airbags sont-il dangereux ?

2012-08-29 12:46:36